Archives

Compte rendu de la séance du vendredi 17 Juin (de 16 à 18h)

par Adeline Sanchez et Flore Picard

Intervention de Flore Picard :

Retour d’expérience.

Présentation d’un Poster sur la morphologie du Khaling, dans le cadre du workshop « Complexité et langues naturelles. »

Pour plus d’informations sur cet évènement, ainsi qu’un accès aux différents posters présentés.

Flore Picard a participé à un colloque qui s’est tenu fin mai à Paris III, en présentant un poster. Elle nous propose un retour d’expérience à ce sujet, ainsi que les difficultés rencontrées et outils mobilisés afin de réaliser son support.

Intervention de Adeline Sanchez et Érika Hernandez :

Présentation pour un projet de travail commun.

Il s’agira de définir les termes d’un sujet de travail commun, suite à deux brèves présentations qui permettront d’ouvrir la discussion. La thématique proposée est la suivante : L’écriture des savoirs.

* * * * * * * * * * * * * * * * * * *

Compte rendu de la séance du vendredi 20 Mai (de 16 à 18h)

par Oleg Averyanov

Intervention d’Oleg Averyanov:

« Les fluctuations diathétiques en français du XVIIème siècle :
une introduction à la problématique »

Nous avons traité dans notre exposé, de l’écart entre le sens et la forme, la sémantique et la structure syntaxique, en portant plus spécifiquement notre regard sur la diathèse verbale. Des exemples issus de Remarques sur la langue française du XVIIème siècle, ont révélé l’inconstance et l’instabilité des formes verbales (dont les adjectifs verbaux), à une époque où l’encadrement de la norme du français se renforçait progressivement. Les questions épineuses concernant le sens et l’emploi des verbes actifs, passifs et « neutres » se sont inscrites dans la durée, en nous laissant entrevoir les problématiques centrales liées à l’interdépendance, voire à la soudure, entre grammaire et sémantique. [Oleg Averyanov]

Intervention de Benoît Dufau :

« Est-il philosophe ou poète ? »

On verra que Corbière n’était ni l’un ni l’autre, mais que le cynisme et le scepticisme diffus de ses écrits l’ont aidé à déjouer ce paradigme et à réaliser son désir de neutre. [Benoît Dufau]

Discussion de groupe relative à l’organisation de l’Atelier :

  • Le site de Styl’Lab : distribution des tâches, bibliographies à ajouter, modification des rubriques et des onglets, possibilité pour les visiteurs de s’inscrire et de contacter les organisateurs ;
  • La définition du cadre exact de l’Atelier ;
  • Les sujets à retenir provisoirement pour l’année 2016/2017, divisée en deux parties selon les semestres : a) écrire les sciences ; b) la prosodie ;
  • Nécessité de deux séances de concertation avant fin septembre 2016 afin de valider définitivement les sujets, convenir des éventuelles invitations aussi bien que de l’organisation de l’année.

La prochaine séance aura lieu le 17 Juin de 16 à 18h.

* * * * * * * * * * * * * * * * * * *

Compte rendu de la séance du vendredi 08 avril 2016 (16h-18h)

par Adeline Sanchez

Intervention de Flore Picard :

« La morphologie verbale du same »

Les langues sames sont une dizaine de langues parlées en Laponie, au nord de la Norvège, Suède, Finlande et un bout de la Russie. Ce sont des langues appartenant à la famille finno-ougrienne (sous-classe de la famille ouralienne). Elles forment un continuum dialectal, c’est à dire que les langues les plus proches les unes des autres sont partiellement intercompréhensibles, mais elles sont aussi différenciées que les langues germaniques, par exemple.

Dans cet exposé, je donne une vue d’ensemble de la morphologie verbale du same du Nord, et de sa complexité. Les verbes sames peuvent être séparés en cinq classes flexionnelles au comportement différent. Les verbes des trois premières classes sont conjugués en utilisant des processus d’alternances de radicaux qui s’ajoutent aux suffixes de personne : la gradation consonantique, la métaphonie et la coalescence. Les deux autres classes sont plus simples, comportant peu d’alternances.

Je montre ensuite un deuxième aspect de la complexité verbale du same : la complexité “diasystémique”, c’est-à-dire les différences de système flexionnel entre les langues sames. Le same de Pite, par exemple, a des verbes qui ressemblent beaucoup au same du Nord, mais qui ne rentrent pas réellement dans les même cases, à cause de son utilisation très développée de la métaphonie. Le same de Skolt, quand à lui, a un système très différent, avec des alternances beaucoup plus complexes, et pourtant ses classes flexionnelles semblent s’organiser selon un schéma très semblables à celui du same du Nord. [Flore Picard]

Intervention de Benoît Dufau :

« Est-il philosophe ou poète ? »

On verra que Corbière n’était ni l’un ni l’autre, mais que le cynisme et le scepticisme diffus de ses écrits l’ont aidé à déjouer ce paradigme et à réaliser son désir de neutre.[Benoît Dufau]

Discussion de groupe relative à l’organisation de l’Atelier :

Érika Hernandez a commencé par exposer l’organisation de la séance, ainsi que l’avancée dans les démarches administratives. Une brève discussion autour d’un sujet de travail commun et des conditions de réalisation de la part méthodologique, a précédé les deux interventions. Enfin, l’emploi du temps, l’investissement possible de chacun et l’organisation des prochaines séances ont été abordés en conclusion de la séance.

Les prochaines dates de séance ont été fixées au 20 mai et 10 juin, de 16 à 18h.

Proposition de travaux communs : « une stylistique du texte de science » doit être réorienté et élargi. Par exemple : « Humeur et Humour », ou « l’anecdote » ou « La pensée sérieuse »…

* * * * * * * * * * * * * * * * * * *

Compte rendu de la séance du vendredi 25 mars 2016 (16h-18h)

par Adeline Sanchez

Intervention d’Érika Hernandez:

« Introduction à la poésie de Valérie Rouzeau »

Ni du signifiant ni du signifié, bien au contraire, la poésie de Valérie Rouzeau est « buissonnière ». À l’époque où « la poétique fonction du langage sert partout », cette poète née durant les Trente Glorieuses s’amuse en défigeant les langues toutes faites (lieux communs, slogans, …) et en détournant les références culturelles populaires ou savantes. Dans un art proche de celui du collage et du recyclage (son père était ferrailleur), elle mêle le tout à l’ « argot rimé ficelle » de ses petits poèmes sans gravité dépourvus d’esprit de sérieux et de pathos mais pas de sensibilité. Valérie Rouzeau dit avoir « envie de verbe », et cela se lit : très peu verbeuse, mais très verbale, sa langue tangue au rythme de syllabes qui refont les pieds, esquissant un pas de danse : « talon pointe anapeste ». [Érika Hernandez]

À partir des recueils Pas revoir (1999) et Vrouz (2012) nous avons choisi d’introduire à la poésie de Valérie Rouzeau en abordant son travail sur le plan lexico-sémantique, puis sur le plan prosodique.

I) « Argot rimé ficelle » : une poétique du recyclage
II) « Talon pointe anapeste » : des syllabes qui refont les pieds

Discussion de groupe relative à l’organisation de l’Atelier :

La séance a commencé par un tour de table sur l’avancée des recherches de chacun. A la suite, il a été question du déroulement des séances Styl’lab. Au vu de la teneur des séances, il a été décidé de limiter le temps des exposés à 20 minutes. Le temps restant sera consacré, d’une part à l’organisation (dates des séances, inscription pour une intervention…), et d’autre part à la méthodologie. En effet, dans un but méthodologique, un listing des remarques à l’occasion des interventions a été proposé, afin d’améliorer la prise de parole de chacun, mais aussi de constituer un support pour s’y préparer. De plus, dans l’optique de permettre à tous de participer activement au déroulement des rencontres et à la mise en place de l’atelier, chaque membre se verra attribuer une date à laquelle il devra organiser et diriger la séance. Un aide mémoire sous la forme d’un GoogleDoc sera mis en place prochainement pour aider dans les démarches et prendre en compte les besoins de tous.

La prochaine date de séance a été fixée au 08 avril de 16 à 18h :

  • Elle sera organisée par Érika Hernandez.
  • Flore Picard prendra la parole pour une présentation sur la morphologie verbale du Same.
  • Benoît Dufau prendra la parole pour une présentation sur Corbière.

Sans que les dates ne soient encore fixées :

  • Prise de parole d’Oleg Averyanov décalée au mois d’avril ou de mai pour une présentation du pan stylistique de sa thèse.
  • Prise de parole par Benoît Dufau pour une présentation sur le rap.
  • Prise de parole par Flore Picard autour d’un retour d’expérience sur la présentation de Poster.
  • Proposition de travaux : une stylistique du texte de science.

* * * * * * * * * * * * * * * * * * *

Compte rendu de la séance du vendredi 26 février 2016 (16h-18h)

par Adeline Sanchez

Intervention d’Érika Hernandez:

« De l’intérêt et de la difficulté d’une approche stylistique de la poésie française contemporaine »

Pour cette première séance, j’ai souhaité présenter brièvement quelques spécificités de la recherche stylistique sur un corpus de poésie contemporaine française, à commencer par la difficulté à constituer un tel corpus étant donné à la fois la profusion des publications poétiques (recueils, revues, …) et leur faible visibilité dans le paysage éditorial et dans la recherche universitaire en France. Il s’agissait également de montrer l’apport de la stylistique pour étudier des écritures aussi spécifiques (souvent déliées, parfois délitées) que celles des poésies contemporaines. Lors de notre discussion, nous avons également abordé la nécessité (ou non) de légitimer un corpus dont les auteurs ne sont pas encore consacrés. [Érika Hernandez]

Discussion de groupe relative à l’organisation de l’Atelier :

La séance a commencé par une présentation du site, son organisation et un bilan des rédactions de contenu attendues.

La prochaine date de séance a été fixée au 25 Mars de 16 à 18h :

  • Érika Hernandez prendra la parole pour une présentation de Valérie Rouzeau.
  • Benoît Dufau prendra la parole pour une présentation sur le Rap.

Sans que les dates ne soient encore fixées :

  • En Avril, Érika Hernandez prendra la parole pour faire une présentation de la poésie depuis 1945.
  • En Mai, Flore Picard prendra la parole pour une présentation de projet de thèse.
  • Prise de parole par Flore Picard pour une présentation de son mémoire de M1.
  • Prise de parole par Flore Picard autour d’un retour d’expérience sur la présentation de Poster.
  • Prise de parole par Benoît Dufau pour une présentation de thèse, ou une présentation sur Corbière.
  • Proposition de travaux : une stylistique du texte de science.